Point sur les différentes méthodes contraceptives

Pour maîtriser leur fertilité, les femmes disposent aujourd’hui de plusieurs moyens contraceptifs : pilule, patch, anneau, stérilet, implant, cape, diaphragme… Comment choisir la méthode qui vous convienne ?

Résultat de recherche d'images pour "contraception"

 

Pour les hommes

Il existe à ce jour trois moyens de contraception utilisés par les hommes

  • Le retrait
  • Le préservatif masculin
  • La stérilisation

Le retrait

Le retrait consiste, comme son nom l’indique, à se retirer du vagin de la femme quelques secondes avant l’éjaculation. Si en théorie cette méthode est fiable à 96 %, en pratique, elle ne l’est qu’à 78 %. Ce mode de contraception est 100 % naturel mais ne protège pas contre les Infections Sexuellement Transmissibles.

De plus l’homme doit avoir une bonne maîtrise de son éjaculation, ce qui est un frein pour beaucoup.

Le préservatif masculin

Le préservatif masculin est très fiable lorsqu’il est bien utilisé (98 %), il protège de plus des IST et n’implique aucun traitement hormonal. Le préservatif masculin est à usage unique et se pose à l’occasion de chaque rapport sur le pénis en érection.

Pour l’homme, il diminue la sensibilité. Cela peut être un avantage pour les éjaculateur précoces (45% des hommes) mais un difficulté supplémentaire pour ceux ayant des troubles de l’erection

La stérilisation

La stérilisation masculine, plus connue sous le nom de vasectomie, est une opération définitive qui consiste à obturer ou sectionner les canaux déférents qui permettent le passage des spermatozoïdes des testicules à la verge. Cette intervention chirurgicale est réalisée par un urologue ou un uro-andrologue et ne dure que quelques minutes. À la suite de l’intervention, l’homme peut toujours avoir des érections et éjaculer, en revanche, son sperme est dépourvu de spermatozoïdes. La stérilisation masculine est un contraceptif efficace à 99,8 %.

 

Pour les femmes

Les femmes disposent de nombreuses méthodes de contraception, certaines permettent également de se protéger contre les IST :

  • L’implant
  • La pilule
  • Le patch
  • L’anneau vaginal
  • La cape cervicale
  • Le diaphragme
  • Le préservatif féminin
  • Le DIU hormonal et le DIU au cuivre
  • La stérilisation
  • Les spermicides
  • Les contraceptifs injectables

L’implant

De la taille d’une allumette, l’implant se place sous la peau et diffuse une hormone qui bloque l’ovulation. Ce mode de contraception est efficace durant 3 ans et fiable à 99,9 % mais ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles.

Il permet de diminuer sensiblement les règles (parfois les faire complètement disparaître). Un atout contre les douleurs menstruelles ou l’endométriose.

La pilule contraceptive

Si la pilule contraceptive est fiable à 99,7 % en théorie, elle ne l’est qu’à 91 % en pratique (oublis, interaction avec d’autres médicaments, etc.). La pilule doit être prise quotidiennement et ne protège pas contre les IST.

Prise en continue elle permet d’arrêter les règles.

Le patch

Tout comme la pilule, le patch est un moyen de contraception efficace (99,7 % en théorie, 91 % en pratique). Il se place sur la peau (loin des seins) et libère des hormones afin de bloquer l’ovulation. Le patch doit être renouvelé toutes les semaines, 3 fois par mois. La dernière semaine, le patch n’est pas appliqué, laissant place aux saignements.

L’anneau vaginal, la cape cervicale et le diaphragme

Ces trois moyens contraceptifs se placent dans le vagin, au contact du col de l’utérus, jusqu’à deux heures avant le rapport sexuel. Ils permettent ainsi de bloquer les spermatozoïdes avant qu’ils ne puissent rejoindre l’ovule, mais ne protègent pas contre les IST.

Le préservatif féminin

Tout comme le préservatif masculin, le préservatif féminin permet à la fois de bloquer les spermatozoïdes et de se protéger contre les IST. C’est une protection efficace (95 % en théorie, 79 % en pratique) qui permet d’éviter la fécondation sans avoir recours à des hormones.

Le DIU hormonal et le DIU au cuivre

Le DIU (ou Dispositif Intra Utérin), plus connu sous le terme « stérilet », est un moyen de contraception fiable (plus de 99 %) placé dans l’utérus par un professionnel de santé tous les 4 à 10 ans. Le DIU hormonal libère régulièrement une hormone progestative qui épaissit les sécrétions du col de l’utérus et bloque le passage des spermatozoïdes. Il permet également de diminuer le volume et la durée des règles. Le DIU au cuivre fonctionne quant à lui sans hormones, le cuivre rendant les spermatozoïdes inactifs. Celui-ci n’a en revanche aucun effet sur la durée et le volume des règles.

La stérilisation féminine

La stérilisation féminine est généralement définitive, elle peut se faire par ligature des trompes ou par hystéroscopie.

Les spermicides

Les spermicides sont des substances qui détruisent ou rendent inactifs les spermatozoïdes, ils se présentent sous forme de gel ou d’ovule. Pour plus d’efficacité, il est conseillé de multiplier les méthodes contraceptives lorsqu’on utilise des spermicides (anneau cervical, diaphragme ou préservatif par exemple).

Les contraceptifs injectables

Tous les trois mois, un progestatif de synthèse est injecté par piqûre intramusculaire afin d’assurer une contraception constante durant 12 semaines. Cette méthode est efficace à plus de 99 % en théorie et à 94 % en pratique.

 
Par Sabine, gynécologue

Une réponse à “Point sur les différentes méthodes contraceptives”

  1. Maire123
    à 09 #

    Hello,

    Avec la pilule c’est la mort du couple, ça me coupe toute envie. Je ne supporte pas le stérilet. Que faire?

Laisser un commentaire

29 méditations |
Leauportunite |
Papota |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Santepsy
| Placeduprocheauxurgences
| Journal de bord de ma candi...