Pourquoi l’orgasme échappe (souvent) aux femmes

Avec quatre femmes sur cinq qui n’a pas eu d’orgasme lors de son dernier rapport sexuel contre seulement 6% des hommes, l’inégalité orgasmique est une réalité.

Masturbation féminine : faisons-nous plaisir !
On entend rarement parler de l’inégalité orgasmique entre les hommes et les femmes.C’est pourtant une réalité que l’on retrouve aussi bien au Canada qu’aux États-Unis, en Espagne, en Italie, en Allemagne ou en Angleterre. Il y a trois ans un sondage IFOP révélait que quatre Françaises sur cinq n’avait pas eu d’orgasme lors de son dernier rapport sexuel pour seulement 6% des hommes. On peut douter que cela ait été le plus souvent un choix délibéré, puisque 86% des femmes interrogées disait avoir régulièrement du mal à parvenir à l’orgasme.

Plus d’orgasmes chez les homosexuelles

Le fait est que pour un homme, en revanche, l’orgasme est rarement un problème, et cela quel que soit le genre du partenaire. Lors d’un sondage réalisé l’année dernière auprès de plus de 52.000 personnes,environ 90% des hommes ont déclaré avoir un orgasme «habituellement» ou «à chaque fois» avec leur partenaire si c’est un homme et 95% si c’est une femme! À noter que c’était également le cas de 76% des femmes lesbiennes interrogées, mais de seulement 17% des femmes hétérosexuelles.

Il existe bien sûr des explications «techniques» aux difficultés orgasmiques des femmes en général et des Françaises en particulier lorsqu’elles couchent avec un homme. Mais des chercheurs du département de psychologie de l’université de Valparaiso (Indiana) avancent d’autres hypothèses dans le Journal of Sex & Marital Therapy (2018). En interrogeant par internet plus de 900 jeunes femmes, ils se sont aperçus que  80% d’entre elles ont déclaré avoir des difficultés pour avoir un orgasme. Parmi elles, plus des deux tiers ne s’en plaignaient pas.

Les causes principales de difficultés orgasmiques

«Les raisons le plus souvent avancées étaient l’excitation ou les stimulations insuffisantes (78%) et la brièveté du rapport (67%), l’image du corps (28%), la douleur ou l’inconfort physique (25%), le manque de lubrification (24%)», indiquent les auteurs de l’étude. Par contre, les raisons médicales/médicamenteuses (17%) étaient moins souvent avancées. Ils soulignent aussi la complexité que posent les difficultés orgasmiques («nos résultats suggèrent que ces causes chez les femmes sont probablement multifactorielles») et les facteurs psychologiques et relationnels impliqués qui «défient parfois une catégorisation simple ou facile».

En ce qui concerne les obstacles orgasmiques que représentent le manque d’excitation et la brièveté du rapport – qui comptent pour les deux tiers des causes de difficultés orgasmique. La durée moyenne d’un rapport dépend de la capacité de l’homme à retenir son éjaculation. 70% des hommes éjaculent en moins de 2 minutes, et en moins d’une minute pour 30% d’entre eux. Selon les auteurs «Cela peut être surmonté par des changements de comportements tels que des préliminaires prolongés, l’utilisation d’artifices — des sextoys ndlr –  pour un acte sexuel plus long, un élargissement du répertoire sexuel», écrivent-ils.

La masturbation comme moyen ultime

Alors que seulement un tiers des femmes se masturbent quand elles sont célibataires, elles sont 93% à se caresser régulièrement en couple (au moins une fois par semaine). «Le fait d’avoir des rapports sexuels et la présence d’un partenaire à ses cotés réveille le désir de la femme». Inversement, une fois en couple seulement un homme sur deux se masturbe, alors qu’ils sont près de 87% des célibataires. En se masturbant les femmes atteindraient l’orgasme dans plus de 90% des cas. C’est d’ailleurs après un rapport sexuel que les femmes se masturberaient le plus fréquemment, et en présence de leur partenaire à leurs cotés.

L’orgasme chez la femme est un phénomène complexe, autoérotique et psychologique. Apprendre à faire l’amour à une femme n’est peut être pas à la porté de tous…

En complément, «L’éjaculation rapide, parfois redoutée, parfois désirée»

 

Noa, journaliste

2 Réponses à “Pourquoi l’orgasme échappe (souvent) aux femmes”

  1. Yemina
    à 12 #

    Bonjour a l’équipe,
    J’ai 38 ans cette année, et cela fait 18 ans que je suis mariée. J’ai toujours pris du plaisir à faire l’amour.
    Mais comme beaucoup je pense, j’ai eu mon premier orgasme un peu avant mes 30 ans. Nous venions de faire l’amour, mon mari venait de s’endormir juste après notre rapport. Je me suis laissée aller en me caressant doucement d’un main légère pendant un long moment. Je me suis sentie alors transportée par une vague de chaleur qui battait au fond de mon corps. Je découvrais ce qu’était l’orgasme, sourire aux lèvres à rire seule.

    Mon chéri a bientôt 42 ans, et c’est vrai qu’avec le temps nos rapports se sont espacés (tous les 3 jours) et il est devenu de moins en moins endurant.
    J’avoue aussi que je fais tout pour écourter.
    Non pas que je n’aime pas faire l’amour, au contraire, j’adore les préliminaires. Je n’attache pas vraiment d’importance a la pénétration, souvent trop breve.
    Mais c’est au moment d’après que je pense.

    Souvent, après seulement un ou deux va et viens, je simule un orgasme. Alors mon homme se lache et s’endorme du repos du guerrier.
    Depuis qu’il est quadra, c’est même pendant les préliminaires qu’il joui parfois, et je lui offre un orgasme, certes simulé, en retour.

    C’est alors mon moment qui debute après que Morphée ai emporté mon amoureux.
    Mon moment plaisir bien à moi.

  2. Lisa
    à 04 #

    Enfin des chiffres qui illustrent la réalité.
    J’ai découvert ce qu’était un orgasme à mes 25 ans, en me caressant.
    Depuis je ne peux plus m’en passer. Mes sextoys sont mes amants inépuisables.

    Je pense que les hommes ne peuvent pas faire l’amour a une femme comme il se devrait.
    Ils n’ont pas la douceur et la patience des préliminaires, ni la capacité a se retenir suffisamment longtemps.
    C’est quand même spécial : devoir s’empêhcer de jouir pour un homme, alors que nous cherchons, nous, a jouir au plus vite.

Laisser un commentaire

29 méditations |
Leauportunite |
Papota |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Santepsy
| Placeduprocheauxurgences
| Journal de bord de ma candi...